On dit qu’après le confinement qui a laissé tant de traces en raison du COVID sous la menace duquel nous nous trouvons encore, tout Français prudent qui se respecte et qui respecte les autres, souhaitant soutenir l’économie de son pays, limitera cet été ses déplacements à l’intérieur de nos frontières.


Mais ou aller ?


On ne peut pas se rendre partout et tout visiter en un seul été même pour les accros du sacro-saint camping-car dont les vendeurs seraient parmi les seuls à ne pas connaître la crise.

Il faudra quand même faire des choix entre la Nationale 7 par exemple, route bleue des vacances par excellence, qui peut vous amener, sur un trajet de 1000 Km, de Paris à Menton, ou bien la Nationale 10 vers Bordeaux et la frontière espagnole mais attention à la tentation du 100% ibérique…


Dans les deux cas, quand vous serez à Bordeaux, qu’il faut absolument visiter en ce qu’elle constitue un modèle de rénovation urbaine réussie, ou bien en Avignon car c’est la seule ville au monde qui a connu un tel succès grâce à un pont qu’elle n’a jamais pris la peine de reconstruire, prenez ensuite la direction de l’Aude que je vous suggère de visiter au gré du vent.

Photo Y.Douce


Rentrer dans l’Aude par le seuil de Naurouze à l’ouest ou par Fleury à l’est, traversez le département en vous laissant imprégner de son histoire…


Ce territoire est magnifiquement situé plein sud, au Centre de la région Occitanie, entre Gascogne et Méditerranée, entre les Cévennes et les Pyrénées et partagé par le méridien de Greenwich qui nous relie tout droit avec Londres et Paris.

Ceux qui auront eu la bonne idée de choisir la visite de notre département s’apercevront que celui-ci ci représente superbement, au point de vue territorial, la synthèse de la France.

Trebes et les premiers massifs des Corbières vus du ciel (photo : Lorette Alberti)


En effet, dans l’étroitesse de ses frontières, l’Aude, que Jean Girou a fidèlement et fièrement décrit, nous offre le désert et la plaine, les causses et les coteaux, les landes et les forêts, la montagne et la mer et donc, pour ainsi dire, dans cet espace restreint, le résumé du paysage Français que vous pourrez donc visiter en un temps limité et à moindre frais.


L’Aude est pays du cyprès et de l’olivier mais aussi du sapin et du mélèze, un pays de blé, de tournesols, un pays de vignes bien sur.


L’Aude est un pays de vents aux souffles alternés, du cers vif et froid qui descend du nord et du marin épais, chaud et humide qui vient d’Espagne.


Comme l’Aude possède tous les paysages, il possède aussi tous les climats, tous les fruits, toutes les fleurs, toutes les chasses, du sanglier à l’Izard en passant par le lièvre et toutes les pèches aussi…

Domaine Calmels&Joseph à Montirat


L’Aude est un microcosme tel que si vous ne deviez ne visiter de la France qu’un seul département comme échantillon, ce serait l’Aude que vous devriez choisir car vous pourriez, avec facilité, visiter tout le pays durant les quinze jours de congés que vous avez posés.


Avec ses sites classés, sa Cité de Carcassonnaise désormais classée Grand Site, le canal du midi, ses châteaux cathares ou sentinelles de montagne et plus de 50 km de plages ou de falaises sur le littoral méditerranéen, notre département est d’une beauté qui incite à la découverte, suscite toutes sortes de vocations, force parfois l’admiration et incite aussi à quelques réflexions mais jamais, ne laisse indifférent.

Photo G.Sananes


Profitez de tous les trésors que notre territoire recèle, dégustez les produits de nos terroirs, visitez ses sites touristiques qui vous sauteront aux yeux et dont les audois cessent parfois de réaliser l’importance et l’ampleur.


Mais visiter notre département, c’est aussi et surtout se mettre en quête, essayer de déceler toutes les beautés cachées de cette terre d’Aude, aller à la rencontre de sa diversité et de tous ses habitants puis découvrir et promouvoir ses autres sites remarquables et ses Espaces Naturels Sensibles dont vous ne soupçonnez pas encore l’existence.

Le moulin de Cucugnan


Découvrez cette terre riche d’histoire, de civilisation, de beauté et d’art mais qui fait encore figure de « terre inconnue » comme un maillon central de notre Occitanie qui serait posé là, sous le soleil et le vent qui le sèchent et le caractérisent, verouillé entre Montagne noire au nord et Pyrénées au sud, sur « la route du peuple », qui relie d’Ouest en Est Toulouse à Montpellier.


Par delà nos villes et nos villages audois qui vous présenteront leurs spécialités, n’oubliez pas de découvrir notre département en utilisant la carte de ses vins qui ont su conserver des cépages qui les identifient, issus de nos caves particulières et de la coopération et qui jalonnent nos riches et divers terroirs qui ont fait et qui feront encore la profondeur, la personnalité et la renommée de notre viticulture.


Je vous confie ci-après pour vous guider un genre de « prière laïque » qui se lit comme une carte routière et se récite comme un poème car l’Aude est une poésie qui me permet de vous dire bienvenu dans cet Aude là et régalez vous chez nous !

Photo Y. Douce


Chaque endroit à ses gourmandises
Et vante ses bons morceaux
Lagrasse, son abbaye et ses perdrix grises
Et Fleury ses nobles taureaux


Limoux fait mousser sa blanquette
Et la Villasavary croque ses melons
Castel célèbre ses cassoletes
Et Citou pèle ses oignons


Mais dans l’Aude partout le vin est roi
Qu’il vieillisse en béton ou en fut de bois
Ce terroir, cette tradition, on y croit
Audois, prie, lève-toi et bois…


Vignerons du Cabardès et des Corbières
Du Minervois et de la Malepère
Refusons d’être mis en bière
Le vin de l’Aude est Notre Père.

💫😉🍇🍷🌻