Pour parvenir à capter ce moment merveilleux, lorsque derrière le gros nuage noir ce matin sont apparus quelques instants des rayons de soleil éclairant les éoliennes d’Escales, comme pour nous montrer symboliquement ce que nous devons faire de demain, j’ai compris que nous avons besoin d’une économie dominante, celle du cœur, et de stocks essentiels composés de confiance, de patience, d’espoir, de fraternité et d’Amour associés à une indefectible volonté de transmettre et de diffuser le tout autour de nous.


Sans être très modeste car je ne suis pas si grand, je ne sais pas si j’y parviendrai mais je m’y emploie et ne cesserai jamais.


Car le monde n’a plus besoin de cons ni même de combattants, il a besoin de personnes capables de reconstruire et de prendre soin et par-dessus tout, on a tous besoin aujourd’hui, autour de nous et partout, plus que jamais, de gens bienveillants et de gens heureux…