Dmanche 26 Mai 2019… chronique de fin du scrutin européen !

Avant d’aller accomplir mon devoir de citoyen ce matin dans les urnes, je faisais un tour au jardin pour récupérer les oeufs de nos poules et mettre trois coups de pioches supplémentaires autour des semis car depuis quelques années, et comme une évidence, il nous est apparu en famille que le meilleur desherbant était l’outil et non plus le produit…

Beaucoup de choses ont changé depuis cinq ans mais il convient de constater qu’après avoir recueilli 24,86 % des suffrages aux élections européennes en 2014, le FN, devenu entre temps RN, ne rassemble finalement pas plus qu’auparavant puisqu’il ne fait que se rapprocher de sa performance antérieure, perdant même deux députés au Parlement avec 22 sieges en 2019 contre 24 précédemment.

Dans le contexte, c’est plutôt décevant pour les fans de la famille Le Pen mais il ne faut pas le dire…

En 2019, c’est le parti présidentiel, la REM, n’ayant enregistré aucun score en 2014 car il n’existait pas, qui talonne desormais le RN avec 23 % des votes exprimés (22 sieges également) et non plus l’UMP qui enregistrait a l’époque en seconde place 20,81 %…

Dans le contexte, c’est plutôt un bon résultat pour le parti présidentiel mais il ne faut pas le dire…

Au chapitre des confirmations depuis la dernière élection Présidentielle, c’est bien l’effondrement des partis qui ont alternativement dirigé la France durant plus de 40 ans qui est à noter avec 8,5 % pour LR (-12%), score artificiellement élevé en raison de la belle tenue en campagne du sieur Bellamy qui n’a toutefois pas séduit au delà des purs et durs de son camp en raison d’une vision trop étriquée de notre société.

Le PS de son coté avec 6,5% perd 7,5% mais cela permettra quand même au département de l’Aude de conserver un député européen qui devra desormais se consacrer à une mission, non pas celle consistant a répéter que le PS n’est pas mort mais celle qui tend à s’associer a Messieurs Jadot et Canfin pour entretenir la salutaire progression de l’ecologie en Europe dont le parti EELV, bien qu’ayant enregistré une très belle progression jusqu’à 13 % des suffrages, aurait tort de penser qu’il suffit de s’approprier le nom et la couleur pour avoir l’apanage de la protection de notre planète qui est en réalité l’affaire de tous et de tous les partis.

Au chapitre des nouveautés, le Révolutionnaire Imaginaire de la France dite Insoumise à été démasqué et se retrouve ce soir au niveau qu’il n’aurait jamais dû quitter.

Je plains véritablement le peuple de gauche qui a pu croire sincèrement qu’un bonimenteur nanti, qui respire la révolution mais qui a le souffle coupé par son égo surdimensionné et ses pulsions haineuses, pouvait véritablement incarner leurs valeurs.

Sans aller forcément jusqu’à se retirer dans l’arrière pays Marseillais ou dans le Larzac pour élever des chèvres, domaine qu’il connaît bien pour en être largement entourée, il est, avec Wauquiez, Hamon, Dupont, Philippot et Faure, un de ceux qui devraient, dès demain, tirer les conséquences du résultat de ce scrutin en se retirant de la vie politique.

Enfin, le Parti Communiste, fort de son siècle d’histoire, fait à peine mieux que le Parti Animaliste avec peu ou prou 500.000 voix sur tout le territoire..

Ainsi, et aussi surprenant que cela puisse paraître, on constate d’une part que les partis fascisant, qui sont contre l’UE, rentrent massivement au Parlement Européen pour tenter d’acrediter de l’intérieur la thèse d’une Europe qui serait nocive, juste bonne à verser les indemnités aux élus trop souvent absents outre les sommes détournées au profit de collaborateurs fictifs…

Toutefois, force est de constater d’autre part que nous venons d’envoyer au Parlement à Strasbourg plus de députés pro-européens que de réfractaires, ce qui signifie que le scrutin du 26 Mai 2019 reste encore très marqué non seulement par le rejet des peuples pour ce que l’Europe est devenue mais également par le sentiment d’urgence à l’egard de la nécessité d’organiser, 70 ans plus tard, sa renaissance.

Ce n’est donc pas le combat national Français qui compte vraiment avec cette lutte duelle entre LREM et RN mais bien les alliances qui doivent maintenant se nouer pour rassembler dans l’hémicycle européen suffisamment de députés qui auront la volonté et la capacité de concrétiser la renaissance de l’union Européenne qui n’est aujourd’hui qu’une vilaine boîte remplie de règles et de normes plus contraignantes qu’inspirantes à laquelle il faut désormais donner une dimension humaine en la remplissant d’européens, de femmes et d’hommes auxquels on rendraient leurs illusions et qui deviendraient ainsi capables de faire enfin le premier pas vers une Europe des citoyens qui se verraient confier un projet commun, des objectifs partagés et une ambition prioritaire, celle d’imposer la préservation de notre planète en adoptant la nouvelle écologie comme ligne de conduite dans tous les secteurs et dans toutes nos décisions.

Au niveau national, il apparaît clairement que l’offre politique à été remaniée avec une droite et une gauche qui ont ete laminées pour n’avoir pas su voir notre pays évoluer.

Durant cette période de transition qui permettra sûrement aux partis traditionnels de se remettre vraiment en question et de se repositionner pour le bien de notre société, notre pays va connaître encore quelques temps un combat frontal entre un parti de gouvernement composé de gens d’horizons divers rassemblés autour de projets et de réformes s’inscrivant dans l’intérêt commun des français et de la France et un mouvement de rejet et de haine qui n’a même plus honte de revendiquer ses inspirations neo-nazis comme en temoigne cette photo où, au moment du discours suivant la proclamation des résultats, un neo-nazi notoire dénommé Vardon, est positionné juste à coté de la tête de liste RN Bardela.

L’acte II du quinquennat d’Emmanuel MACRON peut donc démarrer mais il devra necessairement tourner son regard non pas vers la droite, non pas vers la gauche, mais vers plus de justice sociale et vers un indefectible engagement destiné à protéger notre planète en général bien sûr mais aussi à preserver nos territoires et en particulier nos territoires ruraux qui connaissent une progression effrayante des votes RN comme en témoigne la couleur marron qui souille de boues dans le pays la majeure partie de nos campagnes.

C’est plus de 31 % des suffrages exprimés dans notre département de l’Aude qui sont comptabilisés pour le RN de sorte qu’il faudra plus que la seule force d’une République en Marche pour en venir à bout à l’occasion des prochaines élections locales et notamment dans notre département où la trop longue omnipotence socialiste a joué un rôle crucial dans l’inexorable montée de ce Ramassis National.

Le combat ne fait que commencer et après avoir vu hier soir Daniel Cohn-Bendit et Gilbert Collard s’insulter copieusement sur un plateau télé, Marine Le Pen stupidement demander au President de dissoudre l’Assemblée Nationale, la droite et la gauche traditionnelle rejeter la responsabilité de leurs échecs respectifs sur le Président MACRON qui a décidément les épaules les plus larges que la Veme République a connu, j’ai quand même entendu le discours gaulien, humble et digne de notre premier Ministre qui m’a apaisé en cette fin de journée électorale et incité à faire un dernier petit tour dans le jardin pour voir si mes tomates bio poussaient correctement et pour tailler encore quelques bois d’oliviers en pensant qu’il en faudra de cette essence là pour mener les prochains combats électoraux, ce bois cher a notre territoire dont Hercule à fait ses massues et dont Ulysse à fait le pieu avec lequel il parvint à terrasser le Cyclope…

Publicités

Une réflexion sur “Dmanche 26 Mai 2019… chronique de fin du scrutin européen !

  1. Merci pour ce texte.
    Il résume parfaitement l’issue du scrutin français, et l’hypocrisie des commentateurs de tous bords, qui, parce que LREM ne finit pas premier, parlent de défaite.
    Or, n’est vrai que l’inverse.
    Au niveau francais, E. Macron a signé la fin du PS et de LR et s’est offert le luxe de faire reculer l’extrême droite dans un scrutin qui lui est structurellement favorable.
    Au niveau européen surtout, il fait naître un parti libéral-ecologique central, faiseur de rois. Un parti charnière, pivot, autrement dit un demi-de-mêlée.
    En doublant le nombre de sièges de l’ALDE et en imposant ainsi une grande majorité Gauche-Liberaux-Droite, Macron a les coudées libres pour imposer sa ligne politique face à l’Allemagne.
    Le PPE sans majorité absolue ni évidente, est incapable de présenter Manfred Weber à la tête de la Commission. C’est une grande victoire, cela signifie que la Commission ne sera plus aux mains de la droite -dure économiquement-(c’est le cas depuis 2004) et elle reviendra probablement à Marg. Vesthager (solution de compromis car les Allemands refuseront que le Français M. Barnier soit nommé président.)
    Concrètement, cela signifie plus d’intervention de l’union dans le quotidien de ses citoyens. Plus de droits protégés. Plus de budget. Des règles budgétaires assouplies en matière écologique. Des ressources décuplées pour les universités européennes, pour Erasmus, pour la R&D fondamentale (cf projet Galileo), ou encore pour la constitution d’un véritable marché unique du numérique.
    Bref de belles perspectives économiques et écologiques permises par une présidence (enfin) courageuse.
    Voilà pourquoi les 22 députés LREM et Macron sont déjà un grand pas vers la renaissance de l’Union. Plus juste, libre et ambitieuse.
    Enfin petite question totalement ouverte pour ceux qui auront la patience de lire jusqu’ici : le Parlement européen représente-t-il un demos européen -un peuple européen- , ou est-il en train de la construire par l’exercice démocratique?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s