Le choix est pourtant simple pour qui aime la France…

aragonLe 23 Avril 2017, Emmanuel MACRON est arrivé en tête du premier tour de l’élection Présidentielle et Marine LE PEN s’est qualifiée en second pour le deuxième round qui oppose désormais la France qui veut trier ses citoyens à celle qui aspire à les rassembler.

Marine Le Pen, qui dit choisir la France, en réalité la menace.

Elle menace la France et les Français du chaos et de l’enfermement. Aussi, désormais nous avons un choix simple à faire :

  • Soit s’enfermer dans le camp de ceux qui veulent que notre pays s’immobilise et s’isole du Monde
  • Soit voter le 7 Mai prochain Emmanuel MACRON pour finaliser le déblocage des rouages politiques de notre pays et relever tous les défis de l’avenir.

Ceux dont le candidat soutenu au premier tour n’est plus en lice au second et dont je crois pouvoir comprendre la frustration doivent néanmoins être incités à ne pas se tromper. Ils peuvent par leur vote du 7 Mai contribuer à changer positivement notre pays en choisissant entre démolir et reconstruire.

Dans les 10 jours qui nous séparent de l’élection de notre prochain président de la République, il faut agir pour dissuader d’un votre « de repli sur soi » les adeptes de la seule démolition, ceux qui tendent à se laisser aller au vote pulsion pour MLP, résultat de la haine et du rejet des 25 dernières années d’immobilisme associées à la peur de n’avoir d’autre perspective pour les années à venir que celle de s’isoler afin d’échapper à un mal être éprouvé au quotidien.

Le FN se nourrit de ce mal être qu’il amplifie chez les gens qui croient, en se fourvoyant, en sa capacité à solutionner leurs problèmes. C’est le cercle vicieux du populisme d’exclusion.

En effet, en jouant avec nos plus bas instincts, le FN a ouvert une faille devenue une voie dans laquelle se sont engouffrés plus de sept millions de suffrages le 23 Avril dernier.

Ce vote ainsi massivement recueilli apparaît néanmoins comme principalement « défoulatoire », le FN ne présentant objectivement aucune solution, le but visiblement poursuivi se bornant à vouloir rétrécir et démolir le système sans aucun plan viable de reconstruction.

Qui peut prétendre sérieusement aimer la France et en même temps s’engager dans cette voie nationaliste qui mène au défoulement certes, mais surtout à l’isolement et à la précipitation de notre pays dans le chaos.

Quinze ans après le père en 2002, nous avons l’héritière au second tour de l’élection la plus importante pour l’avenir de notre pays.

Comment aurait-il pu en être autrement ?  Avec les crises économiques et financières qui n’en finissent plus, le chômage de masse, une Europe qui se délite, les attentats djihadistes, le Brexit, le poids de Poutine à l’Est et l’élection de Trump à l’Ouest, les anciens refrains chantés à tue-tête par les vieux partis politiques sonnaient de plus en plus faux et préparaient la partition du requiem pour les violons du FN.

Mais ne nous trompons pas, par nature et par choix, le FN ne résoudra pas les problèmes des Français car il a besoin de nos problèmes pour exister.

Les carcans des vieux partis sont en train d’exploser et c’est Emmanuel MACRON qui est le seul capable de faire preuve, dans le dépassement des clivages, de la volonté vraie d’affronter tous les problèmes qui se posent au peuple Français et de les régler avec justice, justesse, équilibre et discernement.

C’est le seul qui pourra éclairer notre chemin et nous offrir une perspective dans la compréhension de ce que notre monde, notre environnement, nos métiers et nos conditions de vie seront demain.

Ce qui compte maintenant, après la frustration liée au résultat du premier tour et dans les jours qui nous séparent du second, c’est d’achever la conversion de notre regard sur la politique et de faire accepter partout l’idée que le temps est venu de travailler main dans la main avec ceux, d’où qu’ils viennent, qui sont ou qui seront animés de la même envie de remettre l’intérêt général au cœur de nos préoccupations.

Il faut s’engager pour soigner et préserver notre Démocratie en moralisant la politique.

Il faut redonner confiance aux citoyens et j’ai la faiblesse de penser qu’avec l’élection d’Emmanuel MACRON et la mise en place efficace de son programme, le FN perdra même sa vocation à exister et à sévir.

Tels sont les vrais progrès et le véritable changement qui,  en votant Emmanuel MACRON nous permettront d’accéder à la redécouverte du bonheur de participer à une aventure collective dans laquelle nous retrouverons nos origines pionnières et universalistes qui ont toujours caractérisé la France.

Avec Emmanuel MACRON comme Président et pour ceux qui aiment vraiment la France, il ne s’agira pas de combattre et de détruire l’autre mais au contraire de changer la donne pour protéger tout le monde avec la bienveillance qui doit présider en toutes circonstances aux relations entre les citoyens.

Pour qui aime la France, le choix ne peut pas être celui d’une France haineuse et repliée sur elle-même comme nous le promet MLP mais celui d’une France réconciliée, apaisée et apaisante.

Pour qui aime la France, le choix ne peut pas être celui de la discrimination mais bien celui de l’éducation, de la culture comme bases de notre épanouissement et de notre ouverture aux autres.

Pour qui aime la France, le choix ne saurait être celui du nationalisme qui emprisonne derrière des barreaux de haine mais au contraire celui de l’humanisme qui libère et permet d’espérer en l’avenir.

Pour qui aime la France, le choix consiste à relever le défi de notre pays, celui d’une génération qui se lève dans la dignité et dans l’unité.

Pour qui aime la France, le choix n’est pas de céder à la peur et à la tentation de l’isolement pour ne pas avoir à affronter le monde mais c’est au contraire le choix simple du candidat de l’Europe, d’une nouvelle Europe, une Europe capable de faire voyager notre espérance commune à travers le monde tout au long du XXIème siècle.

Choisir l’Europe est un atout majeur, gage de paix, au sujet duquel nous devons nous remettre collectivement à rêver et c’est bien au moment où elle est au plus mal que nous devons la réinventer, la refaçonner pour lui donner un nouveau contenu et plus de sens.

En votant massivement pour Emmanuel MACRON le 7 Mai prochain, nous nous mettrons en marche vers tous ceux qui doivent avec nous reconstruire l’Europe au sein de laquelle la France rayonnera.

Alors nous ferons France, nous serons France et nous en serons collectivement fiers.